Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre et Refs

L'animal est un être sensible.
Le chasseur, armé peut s'offrir cent cibles.
Il se croit vraiment invincible.
Mais c'est un danger, il doit passer au crible.

 

 

et sur AbcPromoBlog

 Webtoweb.gif 
CôtéBlog



ReferenceBlog
Blogtrafic
BoosterBlog
RefSolution
Reférencement gratuit


Atoomic
CentmilleBlogs

bluzzing.com

AnnuaireBlogs
www.amours-bio.com

Actulab

Paperblog

Recherche

16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 09:04

undefined
pour ANTICIBLE aucune validation POSSIBLE

 

Permis selon les législateurs!

 

A la question:

L’identité législative de la France (qui est difficilement définissable) est-elle représentative de mon altérité?(de ce que je ne suis pas)

Sur de nombreux sujets, la réponse est oui.

Quel Bon Exemple; le permis de chasser!

Une autorisation gouvernementale, qui au lieu de durcir le règlement, se permet d’élargir le cercle des chasseurs au mineurs de 15 ans (pouvant se présenter aux épreuves théoriques dès 14 ans et 6 mois) (auparavant 16 ans) étant ainsi accompagnés de leurs aînés pour cibler leurs premières victimes.

Les principaux permis en France sont donc:

_le permis de construire.

_le permis de conduire.

_et le permis de 'détruire'; permis de chasse et de pêche.

Les deux premiers sont sans conteste indispensable à la vie sociale.

Le permis de chasse, en particulier arrive comme un intrus dans la législation, validant une activité bien discutable pour son rôle sur la biodiversité, se gratifiant d’une utilité citoyenne incontournable si ce n’est le coût qui peut en rebuter certains.

De quel droit une société dirigeante peut-elle décider du pouvoir accordé à quelques individus de supprimer la vie sauvage animale???

A mon niveau, cela revient à m’autoriser l’acte odieux de tuer l’oiseau qui vient se poser sur l’arbre de mon jardin!!!

Pour le cas précis de la chasse, il s’agit de maintenir bien gras et bien dodu le lobbying politico- financier d’une minorité armée.

Voici ce que devient en 2007 l’examen de l’obtention du permis de chasser:

Un examen théorique comportant 21 questions.

Reçu: 16/21

exemple de question éliminatoire:

ne tira pas

a) je tire.

b) je ne tire pas.

Un examen pratique avec:

_parcours de chasse simulé.

_tir au fusil de chasse sur plateau.

_atelier carabine tir sur sanglier courant.

Le nombre de validations est en constante diminution et c’est tant mieux, mais il y en a toujours plus d’1 million en cours.

A nos législateurs il est toujours bon de rappeler ces réflexions d’illustres personnages:

“La chasse est véritablement une forme de guerre!” Goethe

“Tout ce que l’homme fait subir aux animaux, retombera sur lui!” Pythagore

 

 

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans anticible
commenter cet article
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 08:02

Bien vu le spectacle de l'arène de France!


Pas facile d'arbitrer un tel débat, même si cette tâche était bien menée par Stéphane Bern.


Il faut bien avouer que l'ambiance était parfois au radicalisme!


Et plus extrème que ça du côté des pro-corridas et des chasseurs! C'est d'autant plus terrifiant de les voir argumenter pour que leur méchanceté et leur ignorance les rendent populaires. (La preuve à la fin de l'émission.)

Les espèces animales disparaissent mais il faut choyer celles qu'ils leur faut assassiner coûte que coûte.

Tout cela avec la bénédiction de nos politiciens! 

 

Le public a tout de même fait preuve de bon sens!


Quand donnera-t-on enfin la parole aux animaux pour nous dire qu'ils ne sont la propriété de personne?

 


 

Nous sommes dans une société où le pouvoir judiciaire se montre extrêmement sévère contre tous les actes de violence qui la menacent. Cela nous paraît normal d’éviter le pire.

Toute violence est condamnable.

Ce qui est inexplicable, est l’abstraction faite pour les autres êtres vivants que sont les animaux et également vis-à-vis du monde végétal.

Supprimer violemment la vie animale doit-il encore faire partie du droit sociétal? Cette violence rime avec sentence.

Comment appelle-t-on ces actes de tueries sans la moindre attaque par adversité? Il s’agit de meurtres.

Une humanité fière d’un idéal pacificateur ne peut tolérer ces pratiques d’un autre temps!

La chasse ne correspond plus au monde actuel, la preuve. Imaginez le devenir des animaux sauvages s’il n’y avait pas d’introduction volontaire d’élevages dans la nature et de réglementation sur les espèces “à protéger”. Tout simplement, il n’y aurait plus rien à chasser. Ainsi, mais trop tard, les incurables se défouleraient au ball-trap!

 

dans l'arène, seul le taureau est le roi!

dans l'arène, seul le taureau est le roi!

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans anticible
commenter cet article
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 09:36

Hello, Mesdames et Messieurs, à VOT' bon coeur !
anticible  a recueilli sur le web un aperçu de  leur  position , de leur faveur ou tout simplement de leur mutisme... Mesdames et  Messieurs à VOT' bon coeur!



Ségolène Royal:



Il y a une exaspération à laquelle il faut répondre :

« Trop de gens ont le sentiment d'être tirés vers le bas. Il y a aujourd'hui une attente exaspérée pour stopper le sentiment d'être rétrogradé. Le vécu quotidien de la violence est devenu trop prégnant. Il y a une forme de saturation, de vigilance permanente. Trop de gens sont exposés au qui-vive permanent
..." _Désirs d'Avenir_
(persuadé qu'elle faisait allusion aux multiples accidents de chasse...)
Au parti socialiste la position vis-à-vis des chasseurs est variable. François Hollande a souvent plaidé la cause des chasseurs auprès de Lionel Jospin.
Mais l'ancien premier ministre préférait le dialogue avec les Verts, qu'il a fait entrer dans son gouvernement. Ségolène Royal a su ménager ses relations avec les chasseurs, tout en passant des accords avec les écologistes en vue des élections régionales de 2004.
Avant de devenir la présidente de Poitou-Charentes, Ségolène Royal a pris soin de rencontrer tous les présidents de fédérations de chasse de sa région pour connaître leurs desiderata.



Corinne Lepage



Question : Pour vous, la chasse, l'agriculture, la ruralité et l'écologie sont-elles de la compétence des régions, des États ou de l'Union européenne ?

C.L. : Les questions de chasse, d'agriculture, de ruralité et d'écologie sont de la compétence des régions, des États et de l'Union européenne, mais pas au même niveau. Je pense indispensable que l'Europe fixe de grands principes en termes d'objectifs à atteindre, en revanche, il m'apparaît indispensable de laisser la plus grande latitude au niveau régional pour s'organiser de manière à répondre à ces objectifs.

 

Question : L'opinion a l'impression qu'il existe un antagonisme radical entre les écologistes et les chasseurs. Mais cette rivalité n'était-elle pas en fait artificielle, la défense de la chasse passant inévitablement par la protection des espaces naturels ?

C.L. : L'antagonisme radical entre écologistes et chasseurs s'est exacerbé lorsque les Verts sont arrivés au gouvernement. Sans doute, les relations entre le ministère de l'Environnement et les chasseurs n'ont jamais été très simples. Mais la situation n'a jamais été aussi dure qu'elle ne l'est aujourd'hui. Cette situation est largement due à des excès de part et d'autre, et surtout à une approche beaucoup trop idéologique du sujet de la part du ministre. En réalité, sur bien des thèmes, chasseurs et protecteurs de la nature peuvent se retrouver; je pense en particulier à la gestion des espèces et à la gestion des milieux, et plus précisément des zones humides.

 

 

 

 

 

Dominique Voynet (alors ministre de l’environnement) s’adresse aux chasseurs


Dans une tribune libre au Monde daté d’aujourd’hui ce jour, Dominique Voynet affirme qu’elle
" ne souhaite pas l’interdiction de la chasse ni la disparition des chasseurs ". Mais, ajoute la ministre de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement, " la chasse est un loisir dont la pratique, qui peut être dangereuse, doit être réglementée, et dont l’impact sur la faune sauvage et les milieux naturels doit être maîtrisé ".

Se disant " contrainte de sortir de la réserve qu’elle s’était imposée " en raison des propos de Jean Saint-Josse (président de Chasse pêche nature et tradition), qui a récemment demandé sa démission, elle estime qu'il ne lui appartient pas de déterminer " la légitimité des ministres qui le composent ".

Affirmant que " la tradition ne suffit pas à justifier une pratique ", Dominique Voynet rappelle que " les pratiques cynégétiques qui font problème ne concernent qu’une minorité de chasseurs " (225 000 pour le gibier d’eau sur 1,5 million de chasseurs) et ajoute qu’il faut " apporter une solution dans le dialogue " aux problèmes qui se posent dans " certains départements du Sud-Ouest ". C’est " dans cet esprit " qu’elle a demandé au premier ministre de nommer le député François Patriat (PS, Côte-d’Or) qui " va travailler à l’élaboration des dispositions qui pourraient être reprises dans un projet de loi visant à régler l’ensemble des questions en suspens depuis de nombreuses années ".

 

 

 

Marie George Buffet


A ce jour, pas d'arguments sur la chasse mais un article sur la biodiversité:

Biodiversité : Faire entrer la nature dans l’aménagement du territoire

 

 

 

 

 

 

En bref : Intégrer la préservation du patrimoine naturel dans la stratégie globale de développement durable, avec la création d’un réseau écologique national qui relierait entre eux tous les espaces protégés et garantirait leurs fonctions écologiques. C’est l’ensemble des espèces vivantes, plantes, animaux, micro organismes qui rend la planète vivable. Au même titre que la lutte contre le réchauffement climatique, la protection de la biodiversité est l’un des objectifs écologiques prioritaires qu’il faut se fixer sinon, l’espèce humaine elle-même est menacée. Cela doit se faire sur l’ensemble du territoire, et partout outre-mer où la France a des responsabilités. La protection des écosystèmes doit être une préoccupation permanente notamment dans le cadre de l’aménagement du territoire et le ministère de l’écologie doit avoir tous les moyens y compris financiers d’intervenir en cas de nécessité.

 

 

 

Arlette Laguillier

 

A ce jour pas d'articles sur le sujet...

 

 


 

voir aussi la page des candidats...

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans anticible
commenter cet article
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 09:33

Hello, Mesdames et Messieurs, à VOT' bon coeur!

anticible  a recueilli sur le web un aperçu de  leur  position , de leur faveur ou tout simplement de leur mutisme... Mesdames et  Messieurs à VOT' bon coeur!

Nicolas Sarkozy

Sarkozy veut réconcilier chasseurs et écologistes

« Opposer les chasseurs et les défenseurs de l'environnement n'a aucun sens »...

« Nous avons besoin de tout le monde pour réveiller le pays. Je veux dire aux sectaires idéologiques que nous avons tout à perdre de la décroissance », a assené le ministre candidat. « Un projet de développement durable, c'est un projet qui n'oppose pas la croissance, l'écologie et les défis sociaux. On ne doit pas avoir à choisir entre le chômage et la protection de l'environnement. »

Bottes aux pieds, Nicolas Sarkozy est venu rencontrer les chasseurs de gibier d'eau dans un de leurs fiefs, la baie de Somme.

« JE NE SUIS PAS chasseur, je n'ai jamais chassé mais je n'ai pas besoin de me déguiser pour venir parler avec des gens qui ont une passion. »

Nicolas Sarkozy a, à plusieurs reprises, averti ses interlocuteurs chasseurs : « Cela ne sert à rien pour vous d'entrer en politique : vous y perdez en crédibilité et vous nuisez à votre cause en lui donnant un aspect caricatural. » Dans une terre où CPNT a récolté jusqu'à 27 % des voix aux élections européennes de 1999, la vivacité du propos peut surprendre. Mais les enjeux ont changé.

« Les chasseurs de la baie de Somme étaient 4 000 il y a quinze ans. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 2000 », constate un responsable local.

En cause le raccourcissement des dates de chasse, le coût des munitions et celui des bagues pour surveiller les canards appelants dans la lutte contre la grippe aviaire. « Et la retombée des espoirs soulevés par CPNT qui ne fera pas 10 % aux prochaines élections. »

Comme ministre des Finances, Nicolas Sarkozy a répondu favorablement à la plupart des requêtes financières des chasseurs.

 

François Bayrou

« Chasseurs et écologistes demandent identiquement la protection des espèces. Il faut sortir de la guerre de religion ! »

2 décembre 2001

La question de la chasse illustre, pour François Bayrou, les dégâts des décisions opaques et des clivages artificiels. Il lui semble nécessaire de réconcilier chasseurs et écologistes pour une gestion scientifique et efficace des espèces.

« Sur la chasse, il me paraît simple de trouver la voie de l’apaisement, au travers d’une gestion efficace des espèces. Chasseurs et écologistes demandent identiquement la protection des espèces !

Il faut donc mettre en place un plan dans lequel des scientifiques indépendants auront pour charge d’analyser l’évolution des espèces. Dans le cas où l’espèce évolue positivement, on peut être large et ouvert en matière de chasse ; dans le cas où l’espèce évolue négativement, il faut être drastique. Et si l’accord est réalisé à l’avance sur les marges que l’on se donne, la question est réglée et ne demande plus le déchaînement de passions entre les deux groupes.

La fameuse directive européenne sur la chasse, pour la protection des oiseaux migrateurs, c’est la France qui l'avait souhaitée  - et ceux qui l’avaient demandée l’ont ensuite piétinée ! On peut regretter que les députés européens français aient été absents au moment de l’examen de cette directive : nous aurions aisément empêché qu’elle  ne heurte certaines traditions des régions françaises. Je n'ai aucun besoin que l’Europe s'occupe de la chasse dans la Somme ou dans les vallées pyrénéennes.

Dans les Pyrénées, nous avons en cinq ans considérablement amélioré la remontée de saumons dans les gaves, simplement par une gestion participative avec les pêcheurs professionnels.

Associer les acteurs, écologistes, bergers, agriculteurs, chasseurs … cela fonctionne, on a pu mettre en place des plans de protection efficaces, tandis que les démarches venues du sommet ne fonctionnent jamais.

Je veux qu’on sorte enfin de la guerre de religion de la chasse, en prenant comme arbitres les espèces elles-mêmes, et comme guides des experts scientifiques reconnus dans les deux camps. »

Perçu comme un centriste écolo, François Bayrou s’est rapproché de Daniel COHN-BENDIT au parlement de Strasbourg, ce qui a fortement déplu aux chasseurs.


Nicolas Hulot


Quelles sont vos relations avec le monde de la chasse ?

N.H: Je ne suis pas un urbain qui regarde la chasse de loin. Je vis depuis longtemps dans des zones rurales et je vois bien ce qu’est la pratique de la chasse. Il y a bien sûr l’image du chasseur qui, plutôt que d’acheter sa viande chez le boucher, va la prélever lui-même dans la nature. Pour peu que l’on ne fasse pas souffrir l’animal, cela ne me dérange pas ; je ne participe pas à cela, mais cette forme de chasse ne m’indigne pas. Je pense, hélas, que ce sont des pratiques minoritaires et que la chasse est souvent un exutoire. Je regrette que tout dialogue avec les chasseurs soit impossible : quand on émet la moindre réserve, la moindre critique, y compris sur des comportements que les chasseurs responsables eux-mêmes dénoncent, on est immédiatement exposé à la vindicte, aux injures et aux menaces dès lors que cette critique vient d’un non-chasseur. Si les représentants des chasseurs étaient capables d’engager un dialogue dépassionné en mettant leur susceptibilité de côté, ils s’apercevraient que non-chasseurs et chasseurs raisonnables partagent parfois les mêmes vues.
 C’est un domaine épuisant, car il n’y a pire sourd que celui qui ne veut rien entendre et il est navrant que chaque fois qu’on s’exprime, même de façon pondérée, vos propos sont tout de suite déformés ou transformés en attaque personnelle. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai été injurié dans des revues de chasseurs pour avoir exposé des sentiments d’une banalité affligeante.


Une autre forme de chasse me révolte : la chasse à la baleine. Sous de faux prétextes pseudo-scientifiques, le Japon et la Norvège poursuivent ce massacre. Si l’humanité veut se distinguer de l’animalité, elle doit se débarrasser de ces pulsions là.

 
José Bové

 A ce jour pas d'articles sur le sujet...

 

Olivier Besancenot

A ce jour pas d'articles sur le sujet...



Philippe de Villiers


Avant les élections européennes de 2004 Ph de Villiers avait tendu la main à Jean Saint Joste pour des listes communes MPF-CPNT, mais ce dernier avait décliné l’offre sous la pression de son aile gauche. Le président du MPF a pourtant su séduire une partie des cadres et des électeurs du CPNT qui n’a pas d’élus dans les conseils régionaux ni au parlement européen.

 

Frédéric Nihous

Alias FN ... Pas de commentaires.



Jean-Marie Le Pen

 

Lettre de Jean-Marie Le Pen à Monsieur le Président de l’union française des amateurs d’armes

 

Chasseurs, tireurs, collectionneurs d'armes sont dans le collimateur d'un lobby anti-armes à feu. Or la possession, la détention et l'utilisation des armes de chasse ou de tir n'on rien à voir avec le gangstérisme. Il est actuellement plus facile d'acquérir une kalachnikov au marché parallèle qu'un fusil de chasse chez un armurier.

Aucun crime ou délit n'est commis avec une arme de chasse ou de tir sportif. Couteau, barre de fer ou cutter sont les instruments les plus utilisés lors d'agressions contre les personnes ou d'actes de terrorisme (rappelons-nous les attentats du 11 septembre). En Finlande ou en Suisse, il est très facile de détenir des armes. Pourtant la violence et l'insécurité y sont bien moindres qu'en France. Ce n'est pas l'arme qui fait le crime, c'est le criminel !

En réalité, ce que recherchent ceux qui mettent au pilori les honnêtes citoyens détenteurs d'armes de chasse ou de sport, c'est désarmer la population. Ce sont les mêmes qui trouvent toutes les excuses aux délinquants. J'ai, pour ma part, toujours pensé que la libre détention d'une arme était le fait d'un peuple libre. Je continue à le croire.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.



 

 

 

 

 

 

 

voir aussi ce que prétendent les candidates...

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans anticible
commenter cet article
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 11:44

CanalSat devient "CanardSaut".

Seasons, la chaîne des chasseurs:

présentement il y en a un de trop...

croyez-moi!!! la vie de canard;;;ce n'est pas qu'un long fleuve tranquille...

Il existe une télé où c'est toujours la saison de la chasse et de la pêche. Une vraie passion pour les animaux!

 

Ecrivons nos réactions :

Contact SEASONS

1 place du Spectacle

92863 Issy les Moulineaux Cédex 9

et pour un boycott CanalSat

 

La nature de l'homme est-elle de savoir se servir d'un fusil?

Dans ce que nous enseigne Dame Nature, cela n'est inscrit nulle part!

Mais par CanardSaute la parabole est gratuite!

 


 

(suite lettre) ...Il existe une télé ou c'est toujours la saison de la "déploration". Quelle véritable passion pour nos amis les animaux.

A une époque ou le film animalier remporte un franc succès et devrait être plébiscité par la renommée des chaînes de télévision. Aucune place ne serait accordée à ceux qui bavent de plaisir de vouloir supprimer des êtres sans défense. Le monde de la chasse (qui ne devrait concerner que des professionnels de l'ONF*) s'infiltre dans les réseaux du tourisme.

Bafoués, humiliés et abattus,...les animaux appellent au secours!

Savez-vous les entendre?

(l'Office National des Forêts: l'ONF*: , point de vue très discutable bien évidemment, mais qui apparaît tellement sélectif et réprimant aux yeux des chasseurs, qu'ils considèrent que la chasse en serait réduite à néant, alors que les cris de détresse ne les percutent pas le moins du monde!)


Victime d'un chasseur. Une femme de 44 ans a été tuée accidentellement par un chasseur hier alors qu'elle cherchait des champignons, sur la commune de Cliousclat (Drôme)

 

Un fait divers banalisé comme il y en a des dizaines dans nos journaux, alors que l'on condamne très sévèrement les violences les plus médiatisées. L'accident de chasse serait-il plus excusable qu'un accident de la route?

  

 

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans anticible
commenter cet article
23 juillet 2006 7 23 /07 /juillet /2006 09:12

...désastreux!"Si vous pensez qu'éliminer une des étoiles du ciel, peut procurer plus de lumière et de chaleur à notre soleil. Vous êtes dans l'erreur de ne pas comprendre la parole de la Création et de ne pas savoir observer le regard de l'Univers."

 

 

Tirs...Armés, vous mettez votre hargne à vouloir exterminer des espèces animales dites nuisibles ou vous repaître de la fragilité de la faune sauvage.

Tout combat pacifique va contre les actes préjudiciables et les esprits sarcastiques.

Animosités

Je me contente de chasser les mots...
Ceux qui ne volent pas bien haut.

Mais que m'a fait la perdrix?
Inutile de lui sacrifier la vie.

Tous les mots qui se croient malins.
Tiens ! que m'a dit le lapin?

Les mots pauvres de haine et de dégoût.
Le gardien de nos rêves est bien le hibou.

Ceux qui ne servent qu'à l'injure.
Pourtant paisible le cerf dans sa pâture.

Défensifs; une arme derrière leur bouclier.
Cela serait trop simple de cibler le sanglier.

Assez! ce sont toujours les animaux.

Des mots plombés, en prennent plein le dos.

Jean-Marc sur Atoutpoésie vous souhaite de pacifiques vacances d'été!

Nouvelle séduction et bel exemple du revers de la médaille:

Camouflage alléchant d'une Fédération de chasseurs pour recruter les passionnés de photos nature:

3 prix d'une valeur de 100 à 200 euros et tenez-vous bien un prix spécial jeune de 100 euros pour les moins de 16 ans;

Le chasseur d'images, par simples "clics", mémorise la beauté de ce qui nous entoure.

Un déclic suivi d'une détonation guerrière est le résultat d'une vie supprimée.

 

 



Repost 0
Published by Jean-Marc - dans anticible
commenter cet article
18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 09:10

l'infini nous observe...

"Si vous pensez qu'éliminer une des étoiles du ciel, peut procurer plus de lumière et de chaleur à notre soleil. Vous êtes dans l'erreur de ne pas comprendre la parole de la Création et de ne pas savoir observer le regard de l'Univers."

 

courte vision...

Armés, vous mettez votre hargne à vouloir exterminer des espèces animales dites nuisibles ou vous repaître de la fragilité de la faune sauvage.

Tout combat pacifique va contre les actes préjudiciables et les esprits sarcastiques.

La peur du pigeon

je cite l'article suivant: "Un pigeon à l'assemblée.

Emoi mardi soir(13 juin) dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, où les députés ne siégeaient pas. Un pigeon a réussi à s'infiltrer. Les huissiers présents ont donc dû appeler les pompiers pour qu'ils viennent abattre le volatile." (Aujourd'hui en France)

Moralité: Les "ailes lecteurs" qui vont lire ceci voteront à coup sûr pour le pigeon.

 

Le petit livre vert (encore un)

A propos des Coréens, lors de la coupe du monde en 2002, Thierry Roland: "Tiens, il y a deux Lee sur le terrain, ça fait une chambre"

So foot. Le petit livre vert, anthologie de la parole footballistique...

 

 

 

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans anticible
commenter cet article
10 avril 2006 1 10 /04 /avril /2006 09:11

le droit à la vie paisible

 

Halte aux cruelles poursuites!

Signons les pétitions pour l'abolition de la chasse à courre et la vénerie à pied.

Une proposition de loi pourrait être votée dans les mois à venir.

A qui est la cour??? Pour qui est la cour???

Je cite l'article: Les associations de chasse rassurées par la cour d'appel

La cour administrative de Bordeaux a, comme on s'y attendait tiré un trait sur la jurisprudence poitevine en matière d'organistion de chasse. Depuis trois ans, le tribunal administratif de Poitiers applique aux requêtes déposées par des propriétaires souhaitant interdire l'entrée de leurs terres aux associations de chasse, une lecture toute personnelle de la loi.

S'appuyant sur la convention européenne des Droits de l'Homme, qui reconnaît le caractère inaliénable du droit de propriété, les juges poitevins ont, depuis un premier jugement concernant un habitant de Cirières, toujours fait passer ce droit de propriété avant le respect de la loi de chasse: cette loi contraint tout propriétaire (sauf à disposer de plusieurs dizaines d'hectares d'un seul tenant) à être d'office adhérent de l'association communale de chasse agréée de sa commune.

Dans son arrêt rendu mardi (27 juin), la cour, reprenant les conclusions du commisaire du gouvernement dans une affaire concernant la commune de Saint Martin l'Ars, a considéré que la loi française était conforme à la réglementation européenne: elle reconnaît l'opposition éthique à la chasse et pour le reste permet l'organisation rationnelle du territoire de chasse sans porter une atteinte disproportionnée au doit de propriété. (NR du 30-06-2006)

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans anticible
commenter cet article
5 mars 2006 7 05 /03 /mars /2006 14:04

Que pensez-vous de cette "illustrative insconscience"?

des lieux ou tuer n'a pas sa place...

 

Pensent-ils aller encore plus loin?

article proposé à la presse

LES DANGERS DE LA CHASSE : NOUS Y PENSONS TOUS ! DES FAITS DIVERS BANALISES. !

Chaque saison de chasse apporte son lot de morts humaines: plus de 200 tirs touchent des humains, 90 très gravement, certains laissant des handicaps et 40 mortels.

Les chasseurs ne se tuent pas qu’entre eux, ils tirent sur ce qui bouge sans bien identifier. Les armes à longue portée sont une des causes de ces massacres dans nos campagnes françaises, les carabines à canon rayé ayant une portée de 3 à 4 km ; si aucun obstacle n’arrête la balle vous pouvez la recevoir alors que vous êtes en promenade paisible sur un chemin ou même dans votre jardin.

La plupart de ces accidents (morts, blessés, handicapés) ont lieu le week-end quand les familles se promènent dans la nature et, osons le dire, quand certains chasseurs sont en état d’ivresse  !

Ajoutons que de nombreux chats, chiens, chevaux, vaches sont tués par les chasseurs.

Après que le ministère de l’écologie ait annulé en 2003 le mercredi comme étant jour sans chasse, la possibilité d’un jour sans chasse a été laissé à la décision des préfets. Certains ont décrété un jour de la semaine sur leur département, mais aucun n’a mis le dimanche!

Dans les Deux-Sèvres comme dans la Vienne, il n’y a pas eu de jours décrétés sans chasse pour la saison 2005-2006.

La Nature n’appartient pas qu’aux chasseurs, mais elle est accaparée par ces hommes armés et souvent maladroits alors nous avons raison d’avoir peur.

 

Tous ces détracteurs n'ont pas confiance entre eux, beaucoup mettent des gilets fluos sur leurs tenues de camouflage pour que leurs copains ne les confondent pas avec un chevreuil !

Il est anormal que des hommes non contrôlés aient des armes dans les maisons.

 

La chasse ne devrait plus avoir sa place dans notre société.

Pourquoi se déclarer anti-chasse ?

En certains pays la chasse se justifie pour la nourriture ; c’était le cas en France autrefois. Mais actuellement, nous constatons que la chasse n’est qu’un plaisir malsain. Elle n’est même pas une gestion de la faune comme certains osent encore le prétendre. En effet, des lièvres sont importés pour servir de cibles, les sangliers sont nourris en bordure des réserves, cela s’appelle l’agrainage, ainsi ils prolifèrent, nuisent aux agriculteurs mais sont le prétexte de tirs pour les chasseurs. Chacun sait que des faisans d’élevage désemparés dans la nature sont appelés " gibier " par ceux qui veulent jouer avec des fusils. Des chasses commerciales proposent dans des parcs des lâchers de perdreaux pour hommes avides de tuer.

Des chasses à courre sont organisées par des nostalgiques des seigneurs d’antan ; avec musique, pour cacher l’horreur, des animaux sont poursuivis jusqu’à épuisement. Jeu stupide s’il en est. Le prétexte de la tradition n’excuse pas tout !

Le déterrage de renards ou blaireaux est d’une innommable cruauté.

En cette période critique de la grippe aviaire et de fin d’activités cynégétiques.

Les chasseurs se résoudront-ils à être simplement d’utiles observateurs ?

 

Cet article que je vous adresse a été proposé à nos journaux régionaux (Courrier de l’Ouest, Nouvelle République)

 

 

 

avec des textes de RASSEMBLEMENT ANTI CHASSE 

 

 

La vie est l’unique valeur fondamentale, universelle, première, et son respect ne se divise pas.

  • parce que tuer pour le plaisir est un acte immoral,
  • parce qu’elle met en danger la vie d’autrui,
  • parce qu’elle n’est plus une nécessité économique,
  • parce qu’elle est l’appropriation des animaux sauvages, par un tout petit nombre,
  • parce que la régulation des espèces, si elle s’avère nécessaire, doit être le fait d’équipes spécialisées et compétentes,
  • parce que la Nature, aujourd’hui menacée comme elle ne le fut jamais, exige notre respect et notamment le respect de tout être vivant,
  • parce qu’il n’existe pratiquement pas d’animaux nuisibles,
  • parce qu’il est nécessaire de supprimer les traditions cruelles,
  • parce que l’insensibilité à la souffrance animale n’est pas très éloignée de l’insensibilité à la souffrance humaine,
  • parce qu’on ne peut à la fois enseigner la non-violence à l’école et l’autoriser aux adultes.

La chasse doit être abolie.

 

 

Bien amicalement

 

 

 
Repost 0
Published by Jean-Marc - dans anticible
commenter cet article
28 janvier 2006 6 28 /01 /janvier /2006 15:11

derrière moi...                                                                                                                               ...les cuisines!derrière moi...les cuisines!

Monsieur le Député,(pour qui le chasseur a sa place dans le monde rural; c'est un défenseur de la biodiversité nécessaire et indispensable.)(pour qui le cerf a sa place dans le hall d'un  manoir, ou comme trophée dans un de ces curieux restaurants...)(voici donc le courrier transmis à Monsieur le Député et Président du Conseil Général:...) 

 

L’exaspération contre la pratique immodérée de la chasse, les agissements inconsidérés des chasseurs et les nombreux accidents qui en résultent sont autant de sujets qui me préoccupent. Tout cela se fait ressentir aux yeux de l’opinion publique. Les gens en ont assez. Ils sont au bout de cette tolérance silencieuse, face à l’obscurantisme qui tient au seul nom de la tradition.

Nous sommes au 21ème siècle ; le privilège sectaire galope à tout va. Faux privilège que de penser détenir le rôle régulateur de la faune au profit de plus de production agricole. Cela se comprend ; s’il y a déséquilibre, c’est avant tout parce qu’il y a erreur humaine, dans la gestion du patrimoine rural. Mais en aucun cas, les animaux doivent payer pour cette raison.

De plus, le comportement de l’homme se modifie de façon dégradante lorsqu’il est en possession d’un fusil, comme parfois lorsqu’il est au volant de sa voiture. Le conducteur inconscient est sévèrement sanctionné. Le chasseur ivre, déambule armé à travers champs, chemins et forêts.

Pensez-vous sincèrement Monsieur le Député que des jeunes gens de moins de 18 ans puissent les accompagner ?

Selon ma déduction, cela revient à dire que cette défense de la biodiversité devrait être réservée à des "spécialistes de l’ONF ".

Parce que si logique il y a ; la possession d’une arme chez soi n’est pas signe de paix avec le monde pacifique des animaux.

Simplement, cette activité, que je ne classe pas parmi les loisirs, fait partie d'un rouage politico lucratif.

Un ras le bol se fait ressentir, à l’égard de cette marginalité antisociale, et son rejet vers d’éventuels compromis. Là, le pense particulièrement aux journées sans chasse, qui de toute évidence seraient un plus pour la sécurité du grand public.

En vous remerciant de votre attention à la lecture de ce courrier, veuillez agréer, Monsieur le Député l’expression de mes salutations distinguées.

Repost 0
Published by Jean-Marc - dans lettres réponses
commenter cet article